L’étude de matérialité sert à réaliser un reporting efficace et comparable qui permet aux entreprises d’activer un levier de différenciation, de travailler leur capital de réputation et de prendre une avance raisonnable sur les besoins de conformité à venir en matière de reporting

Le reporting doit porter sur les enjeux qui :

  • soit reflètent les impacts économiques, environnementaux et sociaux substantiels de l’organisation.
  • soit influent de manière significative sur les évaluations et décisions des parties prenantes.

vLes entreprises doivent accroitre leur TRANSPARENCE sur leurs décisions, actions et performance dans un processus de REPORTING RSE qui doit apporter plus de :

  • Lisibilité : Etre compréhensible par un lecteur non expert
  • Accessibilité : Etre facile à obtenir
  • Crédibilité : Etre cohérent, étayé de preuves, concentré sur les impacts importants
  • Digestibilité : Réduire le volume d’information et de thèmes, apporter une vue synthétique

 

Matérialité -Ecosysmis

 

 

 

Le choix des thèmes « matériels » ne doit pas résulter de la perception des seules directions générales ; il est indispensable de consulter ses parties prenantes pour définir légitimement les enjeux significatifs

  • Les parties prenantes ont un point de vue irremplaçable sur les impacts occasionnés sur elles-mêmes par une activité d’une organisation donnée
  • Les parties prenantes peuvent avoir des intérêts légitimes sur les activités d’une organisation
  • Les pressions des groupes externes montrent que la détermination de ce qui est « important » est équivoque et doit passer par le dialogue et l’implication des acteurs.

Le processus de consultation des parties prenantes est bénéfique, car il fournit de nombreuses indications pour améliorer les pratiques managériales, les opérations, voire même le modèle économique au bénéfice de la pérennité de l’organisation